Yvan Martineau, ambassadeur médiatique

NOVEMBRE 2016

 

Bonjour à tous!

L’hiver se pointe alors l’heure est au bilan de la dernière saison de vélo. Pour ma part, elle a été bien remplie et plusieurs de mes meilleurs souvenirs de 2016 font jaillir des images du Saguenay/Lac-Saint-Jean.

J’ai eu la chance de venir effectuer trois tournages dans la région, pour la fameuse Traversée du Lac-Saint-Jean en hiver, ensuite afin de réaliser un épisode de ma série «Tous à vélo» sur la Véloroute des Bleuets et enfin pour un autre épisode, cette fois sur la Véloroute du Fjord du Saguenay. Si vous n’avez pas vu ces deux émissions, pendant les longues soirées d’hiver, vous pourrez revisionner tout cela sur www.tousavelo.tv sous «épisodes».

Ajoutons à cela que je suis venu dans la région aussi pour participer à la Randonnée Hydro-Québec à laquelle je n’avais pu prendre part ces trois ou quatre dernières années. L’ambiance électrisante, magique, festive qui fait accourir les gens de partout était encore bien présente. Ce que nous avons eu un plaisir fou!

Et je suis revenu au début septembre pour le Challenge cycliste des Bleuets Desjardins, à Dolbeau-Mistassini. Nous étions 200 fous qui ont pédalé le tour du Lac en une seule journée. Et… quelle journée! L’une des plus belles et des plus chaudes de l’été. C’était hyper agréable et tellement bien organisé.

J’ai déjà reconfirmé ma présence comme Invité d’honneur en juin 2017 à la Randonnée Hydro-Québec et le Challenge des Bleuets m’a également sollicité.

Vous le voyez, encore une fois, je peux clamer bien fort que le Saguenay/Lac-Saint-Jean est ma région adoptive. Et j’en suis très fier!

J’en profite à nouveau pour féliciter tous ceux qui de près ou de loin, bénévoles, citoyens, décideurs, politiciens, Ambassadeurs, partenaires, commerçants font de la Véloroute des Bleuets un succès colossal, LE modèle à suivre au Québec.

Bon hiver!

Yvan 

Mars 2016 

Le printemps se pointe!

 

On a commencé à s'emballer avec la tenue des salons du vélo qui font augmenter notre niveau de fébrilité. J'aime ces «grandes messes» remplies d'énergie. Le cyclotourisme et le vélo, au Québec, on aime ça! Nous sommes réellement des passionnés! D'ailleurs, la Véloroute des Bleuets était bien représentée chaque fois et sa popularité ne se dément pas.

 

J'en ai profité ces dernières semaines pour confirmer mes participations à des événements qui auront lieu dans la région: la Randonnée Hydro-Québec et le Challenge des Bleuets.

 

Ce dont je suis très très heureux aussi, c'est que mon émission sur le cyclotourisme et la bécane à travers le Québec, consacrera un épisode à la Véloroute des Bleuets, à des aspects méconnus des Québécois de partout, des produits spécifiques. À travers les autres épisodes, il y aura également des chroniques pour mettre en valeur cette fameuse Véloroute et la grande région du Saguenay/Lac-St-Jean.

 

Vous voyez donc que le Lac St-Jean sera ma deuxième maison, ou presque, cet été! En qualité d'Ambassadeur national, je ne peux que m'en réjouir! Au plaisir de vous croiser ou de faire un bout de chemin avec vous sur la Véloroute des Bleuets!

 

Yvan

NOVEMBRE 2015
Si fier de la Véloroute des Bleuets!

 J’étais fier de la Véloroute des Bleuets!

Lorsque j’ai vu ces gens de cœur et d’action remettre en octobre la pétition de 48 000 noms à leur député –et Premier ministre du Québec- Philippe Couillard, j’étais fier de voir le leadership que la Véloroute assumait. Une fois de plus.

Cette pétition lancée par Équiterre s’avère une mobilisation des Québécois de toutes les régions afin de sauver la Route verte. 48 000 noms, ce n’est pas seulement une mobilisation, c’est aussi un signal clair de l’attachement profond de la population à l’égard de ce réseau qui a fait l’objet d’éloges un peu partout dans le monde.

Messieurs Jean-Pierre Boivin, Michel de Champlain et Hugues Ouellet ont à nouveau fait part de leurs inquiétudes –et celles des adeptes du vélo et du tourisme de partout dans la province- sur l’avenir de ce réseau cyclable dont nous pouvons être si fiers.

Pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et pour plusieurs autres régions, la Route verte représente un réel produit d’appel touristique. Le saviez-vous? À elle seule, la Véloroute des Bleuets attire plus de 200 000 utilisateurs et génère plus de 10 millions $ en retombées économiques chaque année!

Bref, espérons que les Québécois recevront des nouvelles positives à la suite de cette démarche. Surtout que ce serait simplement conséquent de la part de notre Gouvernement qui applaudit à tout rompre les initiatives de Pierre Lavoie pour que notre société soit plus active et adopte de meilleures habitudes de vie. Ce à quoi contribuent hautement la Véloroute des Bleuets et autres réseaux cyclables.

Par ailleurs, lors d’une discussion avec le directeur général David Lecointre sur le bilan de 2015, celui-ci m’informait d’une statistique intéressante. Cette année, l’achalandage dans les quatre Maisons du vélo réparties sur le territoire a augmenté de 15% malgré une météo plutôt maussade dans la province durant l’été. Ce 15% est significatif puisque ce ne sont habituellement pas des gens de la région qui les fréquentent, mais des touristes. Et qui dit visiteurs parle de séjours incluant déplacements, nuitées, hébergement, repas, visites d'attractions, consommation de produits du terroir, etc.

 

La présence en grand nombre des gens venus de l’extérieur, jumelée à celle des citoyens de la région, souligne à nouveau la grande popularité de la Véloroute des Bleuets et son importance tant dans le cœur des Québécois que dans l’économie locale.

Sur ce, au nom de tous les Ambassadeurs dont je fais partie, je vous souhaite un bel hiver. Je ne peux pas vous dire «À l’été prochain» puisqu’avec l’ajout dans le sillon de la Véloroute de la Traversée du Lac St-Jean sur glace, on peut maintenant venir pédaler dans la région même l’hiver! Cette belle folie n’attirera peut-être pas des milliers de visiteurs, mais elle se révèle originale et fait parler de la région à l’échelle internationale.

En plus, elle est un hymne à l’hiver et à l’amour de la population du Saguenay/Lac St-Jean envers sa nature fabuleuse, une nature que bien des Européens nous envient.

AOÛT-2015

Bonjour à tous et à toutes, d’où que vous soyez sur la planète!

 J’ai récemment présenté une chronique sur la Véloroute des Bleuets à l’émission Salut, Bonjour!, sur les ondes de TVA. J’ai la chance d’être collaborateur pour Gino Chouinard, Ève-Marie Lortie, Anouk Meunier et compagnie depuis trois ans déjà. Lors de cette entrevue, j’ai expliqué qu’à mes yeux, la Véloroute des Bleuets est un modèle à suivre en soulignant que rares sont nos infrastructures cyclables qui ont obtenu plus de visibilité et de reconnaissance à l’échelle internationale.

 J’ai dit que ce succès, on le doit au capital humain, à la fierté et à la solidarité de la population du Lac St-Jean. Si on entend souvent parler de chicanes de clocher, au contraire au Lac St-Jean, on s'est assuré la concertation de 15 municipalités et de la communauté amérindienne de Masteuiash, ce qui s’avère unique au Québec.

 J’ai ajouté que les entreprises du lac Saint-Jean appuient la corporation par des dons et des commandites, que ces entreprises et organismes bénéficient en retour de plus de 10 millions $ de retombées économiques annuelles.

 Et comme fier Ambassadeur, je tenais à nouveau à souligner que ce support municipal est renforcé par celui des 55 Ambassadeurs bénévoles qui parcourent le circuit et dispensent de l’information touristique, des premiers soins et des conseils mécaniques.

 Autre atout au succès retentissant de la Véloroute des Bleuets –et ça démontre encore là la fierté et la solidarité de la population-, les utilisateurs de cette infrastructure gratuite peuvent supporter la corporation à but non lucratif par le biais d’une campagne de financement annuelle, « l’Auto-vélo ». Et ça marche!

 Alors à nouveau bravo à tous les citoyens du Lac St-Jean et un gros merci aux Ambassadeurs. Et je tiens à ajouter UN GROS MERCI aussi à tous ceux de tous les pays qui ont pris le temps de venir pédaler la Véloroute des Bleuets pour s’offrir des congés ou vacances dans ce merveilleux coin de pays. Si les touristes n’étaient pas au rendez-vous –et s’ils n’étaient pas à ce point éblouis et enchantés- ce chef-d’œuvre aurait malheureusement pu rester dans l’ombre.

Voici le lien de l'entrevue: http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/sbwe/velo/246701/la-velo-route-des-bleuets

MAI - 2015 

La réputation de la Véloroute m'impressionne

 

Bonjour à tous et bon début de saison de vélo! On dit souvent que tous les goûts sont dans la nature et je respecterais évidemment les gens qui ne seraient pas aussi emballés que je le suis pour la Véloroute des Bleuets, un joyau, l’exemple parfait à suivre à mes yeux.

Mais, lors des derniers Salons du vélo de Montréal et Québec, lors des voyages que j’ai guidés en Arizona, à Las Vegas et en Californie, j’ai eu de nombreuses occasions de constater à nouveau à quel point l’engouement pour la Véloroute est indéniable.  Ce circuit cyclable qui ceinture le Lac St-Jean fait fureur et il faut entendre les très nombreux commentaires élogieux pour voir que la réputation de la Véloroute des Bleuets est impressionnante. Et frise l'unanimité.

Rappelons certains faits : elle est asphaltée à 100% (sauf dans le Parc national de la Pointe-Taillon), parmi ses attraits on note sa diversité (46 % du circuit est sur piste cyclable, 21 % sur chaussée désignée et 33 % en accotement asphalté) et son degré de difficulté à la portée de tous (qualifié de facile à intermédiaire avec seulement trois courtes pentes de 9% ou +); et personnellement j’aime beaucoup pour l’aspect cyclotourisme les nombreuses haltes vélo (il y en a 35!), les plages, le fait qu’on est tantôt en nature, tantôt dans les cœurs de villes et villages.

Je dis souvent aussi que je suis particulièrement friand des secteurs  en pleine forêt, sinueux et légèrement vallonnés, qui me donne l’impression de rouler dans un sentier de vélo de montagne pavé et sécuritaire… quel terrain de jeu dans ces quelques segments du parcours!

J’ajoute à cela la courte traversée en navette maritime sur le Maligneau pour ceux qui ont envie d’un petit raccourci… ou pour l'agrément d’un combo vélo-bateau pour marier les plaisirs.

Un site web clair, net, précis

Quand je prépare des chroniques ou reportages pour la télé, la radio ou des magazines et que j’ai besoin de renseignements ou de précisions, je retourne sur le site web de la Véloroute des Bleuets et, malgré les années et ma connaissance du circuit, je suis encore impressionné par la foule de renseignements qu’on y trouve et la facilité de navigation. Guide vélo, cartographie et services, attraits touristiques, hébergements, l’état du circuit à jour, l’application pour simplifier et sécuriser vos déplacements, tout y est. Clair, net, précis. Wow!

Bref, si comme moi vous vous déplacez de Montréal ou d’ailleurs chaque année pour venir pédaler sur la Véloroute, je vous souhaite d’autres excellents séjours; et si vous songez à vous y rendre pour la toute première fois, alors je ne doute pas un instant que vous serez charmés au plus haut point. Par les infrastructures, oui, mais aussi et surtout par l’accueil des gens de la région, notamment les Ambassadeurs bénévoles qui patrouillent le parcours. Si vous faites un bout de chemin avec eux, vous remarquerez qu’ils sont très fiers que vous ayez choisi «leur» Lac St-Jean pour votre un week-end ou pour vos vacances. La dimension humaine va vous en mettre plein la vue. Allez-y et vous n’en reviendrez pas, comme on dit familièrement.

 

Yvan Martineau

 


 

 
 
Juillet - 2014
Une Expérience : c’est tellement vrai!

 

«La Véloroute, plus qu’un circuit… une Expérience» est le slogan 2014 de la Véloroute des Bleuets. Pour avoir pédalé dans plusieurs pays et un peu partout au Québec, j’endosse tout à fait ce leitmotiv. D’ailleurs, fait cocasse, c’était l’essence de mon reportage dans le Journal de Montréal/Journal de Québec  lors de ma première visite sur ce bijou de circuit cyclable… il y a déjà 10 ans environ!

 Il faut croire que je ne suis pas le seul à penser ainsi puisque partout où je vais, il y a toujours des gens pour me dire qu’ils sont tombés en amour avec la Véloroute des Bleuets. C’est fou, la réputation de cet itinéraire autour du Lac St-Jean.

J’aime le fait qu’il soit asphalté à 100% (sauf au Parc national de la Pointe-Taillon où les orignaux sont nombreux tôt le matin) et qu’il soit donc aussi accessible aux patineurs et autres usagés; j’aime me retrouver tantôt sur piste cyclable, tantôt sur chaussée désignée ou accotement… cela nous permet de savourer la nature à plusieurs endroits autant qu’entrer dans les villes et municipalités. Vive la diversité! Les scientifiques affirment que «la vue effectue 90 à 95% de toutes les perceptions sensorielles chez l’être humain». Au Lac St-Jean sur deux roues, la vue est grandement sollicitée : la diversité pique la curiosité de tous bords, tous côtés.

J’apprécie aussi toutes haltes. Il y en a 35 au total! Avec tables de pique-nique pour prendre le temps de respirer, savourer. Ralentir. Je ne fais pas allusion ici à la vitesse sur sa bécane. Ces haltes, là où on rencontre des cyclistes de partout! Il y a également les bornes kilométriques qui nous rassurent sur la distance à parcourues ou à parcourir.

Au-delà de tout cela, je ne répéterai jamais assez à quel point les Ambassadeurs, ces bénévoles qui sillonnent le réseau, donnent une saveur toute particulière à la Véloroute des Bleuets. Ils sont fiers, passionnés, heureux de constater la popularité des lieux. Quand on n’est pas trop pressé, ils en ont des histoires à raconter…

Vous savez, le vélo contribue à la promotion de l’industrie touristique, mais il devient un outil sérieux pour le milieu des affaires. «Cycling is the new golf», a titré le magazine Forbes, expliquant que c’est un moyen exceptionnel de faire du réseautage et discuter avec plusieurs personnes au lieu des trois qui nous accompagnent dans un quatuor de golf.

Ont commencé à apparaître également des vélos spécialement adaptés pour transporter son sac de golf. On remplace la voiturette, on se maintient en meilleure forme et on combine deux plaisirs à la fois.

Sur ce, je vous souhaite si ce n’est déjà fait, de découvrir la Véloroute des Bleuets dont je suis l’un de ses heureux Ambassadeurs.

 

Yvan Martineau

 


 

 

Juin - 2014
Des vacances? Un week-end? Une journée?

 

"Peu importe vos disponibilités, comme animateur de Culture Vélo qui a fait le tour du Québec pour TVA et TVA Sports (et j'ai également parcouru la France et l'Amérique pour des tournages télé), je vous assure que la Véloroute des Bleuets demeure une destination tout simplement formidable.

 

Quand on a un trop plein d'énergie, il faut la dépenser. Il en est ainsi pour le bonheur: on veut le partager. Alors, allez faire un p'tit tour -ou un grand tour- au Lac St-Jean sur ce circuit époustouflant où on trouve de tout, pour tous les goûts. Je ne connais personne qui est revenu de la Véloroute des bleuets avec une impression de couci-couca. Tout le monde est impressionné.

 

Donc, à l'approche de la saison des vacances, que vous soyez un mordu qui pédale à bon rythme, un cyclotouriste contemplatif, en famille ou entre amis; que vous soyez une personne qui recherche une destination avec de multiples attraits, des plages, navettes maritimes, parcs, zoo, chutes, rivières, ponts, etc., la Véloroute des bleuets et son réseau d'ambassadeurs bénévoles très fiers de leur région, vous ne serez pas déçus. Allez vous amuser sur la Véloroute, vous en conserverez d'excellents souvenirs, j'en suis convaincu." 

 

Yvan Martineau